division


division

division [ divizjɔ̃ ] n. f.
• 1120; lat. divisio, onis
1Action de diviser; état de ce qui est divisé (rare en emploi concret). dis-; -tomie. Division d'un corps en plusieurs parties. bipartition, coupure, déchirement, fission, fractionnement, fragmentation, morcellement, parcellisation, scission, section, sectionnement, segmentation, séparation, tripartition. Division en parts. partage; distribution. Division d'un domaine, d'une propriété, d'une terre. démembrement, lotissement, morcellement. « Le mal de cette division excessive des propriétés » (Balzac). Division d'un territoire en circonscriptions, en secteurs. découpage. Division de la circonférence en degrés. graduation. Division du kilogramme en grammes.
Division de a par b : opération qui a pour but, à partir de deux nombres connus a ( dividende) et b ( diviseur) , de déterminer les nombres q ( quotient) et r ( reste) , tels que a = (b × q) + r. Poser, faire une division. Division à deux chiffres, à virgule. Division par 7. Cette division tombe juste, le reste est nul. — Division harmonique d'une droite.
Séparation (d'un objet de pensée) en plusieurs éléments. Division d'un ouvrage en quatre tomes. Division en classes. classement, classification, subdivision.
(1778, répandu déb. XXe) Écon., sociol. DIVISION DU TRAVAIL : mode d'organisation de la production s'appuyant sur la décomposition du travail en tâches parcellaires et répétitives réparties entre plusieurs exécutants ( spécialisation, taylorisme) .
Écon. Division internationale du travail (Ricardo) :spécialisation de chaque pays dans les productions pour lesquelles il est avantagé.
2Le fait de se diviser. Division d'un cours d'eau en une multitude de bras. Biol. Division cellulaire : production de deux cellules filles à partir d'une cellule mère ( mitose) , de quatre cellules haploïdes à partir d'une cellule diploïde ( méiose) . Division du noyau ( caryocinèse) , du cytoplasme. Division par amitose, par bourgeonnement.
3Trait qui divise. Les divisions d'une règle, d'un thermomètre ( graduation) .
Typogr. Petit tiret placé en fin de ligne, après une partie d'un mot, pour indiquer que l'autre partie en est reportée à la ligne suivante.
4Rare Partie non séparée d'un tout concrètement divisé. Divisions d'une boîte, d'un récipient ( alvéole, case, casier, cellule, compartiment) , d'un portefeuille ( 1. poche) .
Partie d'un tout abstraitement divisé. Divisions politiques, administratives d'un territoire. circonscription; arrondissement, canton, commune, département, district, gouvernement, province, subdivision, zone. Divisions d'une unité de mesure. Le centime est une division du franc. Divisions décimales, divisions centésimales : chaque degré de l'échelle. — Divisions d'un écrit, d'un livre. alinéa, article, chapitre, 1. livre, paragraphe, section, titre, tome, verset; 2. acte, scène; 1. chant, strophe. Divisions du savoir humain; de la science. branche, discipline, domaine, spécialité. Divisions d'une classification de sciences naturelles ( règne, embranchement, clade, classe, ordre, famille, genre, espèce, variété, type) .
5(1750, répandu XIXe) Grande unité militaire réunissant des corps de troupes (régiments) d'armes différentes et des services. Division d'infanterie. Division blindée (D. B.) . Division aéroportée, comprenant des éléments parachutés. État-major de division. divisionnaire. Général de division.
Réunion d'unités navales, aériennes.
Admin. Réunion de plusieurs bureaux sous la direction d'un chef de division. Mon père devint « chef de la deuxième division administrative » (France).
Anglic. Département, service (d'une entreprise). La division commerciale. Au Canada, Service intermédiaire entre la direction et la section.
Dans un établissement d'enseignement, Groupe d'élèves de même niveau à l'intérieur d'une même classe.
Sport Groupement de clubs, d'équipes, d'après les performances réalisées en championnat. Jouer en seconde, première division. Championnat par poules et par divisions.
6Fig. Séparation, opposition d'intérêts, de sentiments entre plusieurs personnes. désaccord, désunion, discorde, dissension, mésintelligence, rupture, scission. Mettre, semer la division dans les esprits. Divisions internes d'un parti. « Loin de moi surtout la pensée de jeter des semences de division dans la France » (Chateaubriand).
⊗ CONTR. Groupement, rassemblement , réunion; indivision. 2. Ensemble, total. Multiplication. Accord, 1. union.

division nom féminin (latin divisio, -onis) Action de séparer, de diviser en parties distinctes ; état qui en résulte : La division de la France en départements. Trait qui divise : Les divisions d'un thermomètre. Partie obtenue quand un tout est divisé : Les divisions d'un tiroir. Opération consistant à diviser un nombre par un autre. Quantité, unité qui, multipliée par un nombre déterminé, donne une autre unité : La minute est une division de l'heure. Dissension, désunion, due à la séparation des intérêts ou des idées : Semer la division dans les esprits. Groupe d'équipes sportives ou de concurrents classés par catégories de valeur. Réunion sous un même chef de plusieurs bureaux ayant des attributions voisines. Industrie du bois Opération intervenant au cours du sciage d'une grume, entre chaque trait de scie, afin de donner au débit l'épaisseur voulue. Imprimerie Nom donné par les typographes au trait d'union. Synonyme de coupure. Marine Groupe de navires de guerre, commandé généralement par un contre-amiral ou par un capitaine de vaisseau ou capitaine de frégate. Militaire Grande unité rassemblant organiquement des formations de toutes armes ou services. Plomberie Pièce de jonction comportant généralement un robinet à deux départs, ou tubulures, se montant sur un gros tuyau et servant à alimenter deux petits tuyaux. ● division (citations) nom féminin (latin divisio, -onis) Pierre Daninos Paris 1913 La France est le seul pays du monde où, si vous ajoutez dix citoyens à dix autres, vous ne faites pas une addition, mais vingt divisions. Les Carnets du major W. Marmaduke Thompson Hachette Bible Connaissant leurs sentiments, il leur dit : « Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine ; et nulle ville, nulle maison divisée contre elle-même ne saurait se maintenir. » Évangile selon saint Matthieu, XII, 25 division (expressions) nom féminin (latin divisio, -onis) Division cellulaire, étape de la multiplication cellulaire au cours de laquelle les deux nouvelles cellules issues de la duplication d'une cellule mère se séparent l'une de l'autre ; ensemble des processus par lesquels les cellules vivantes augmentent en nombre, avec ou sans augmentation de leur masse totale. Division des urines, étude séparée des urines émises par chaque rein, à l'aide de sondes introduites dans chacun des uretères. Division du travail, mode d'organisation du travail dans les entreprises, caractérisé par le fractionnement du processus de production, chaque stade de la production étant réalisé au terme d'une tâche partielle étroitement spécialisée et intégrée à l'ensemble du processus productif. Division internationale du travail (D.I.T.), spécialisation d'un pays (ou d'un groupe de pays) dans la production de certains produits en fonction des atouts dont il dispose. Division navale, groupe de bâtiments légers, en station outre-mer, sous le commandement d'un contre-amiral ou d'un capitaine de vaisseau. Division navale d'assaut, synonyme de dinassaut. Division euclidienne dans K [X], opération permettant, pour deux polynômes A et B (B non nul), de déterminer le couple unique (Q,R) de polynômes vérifiant A = BQ + R, le degré de R étant strictement inférieur au degré de B. Division euclidienne dans Z, opération permettant, pour deux entiers a (dividende) et b (diviseur) [b ∊N] de trouver le couple unique d'entiers (q, r), q étant le quotient euclidien et r le reste, tels que a = bq + r et 0 ≤ r \< b. Division suivant les puissances croissantes, à l'ordre h, opération permettant, pour deux polynômes A et B (B étant de valuation nulle), de trouver le couple (Q,R) de polynômes vérifiant A = BQ + R avec R nul ou de valuation supérieure ou égale à h. [Par exemple, 1 = (1 − x) (1 + x + x2 + x3) + x4 ; donc 1 + x + x2 + x3 est le quotient à l'ordre 3 de 1 par 1 − x et x4 le reste.] Division suivant les puissances décroissantes, nom qui était autrefois donné à la division euclidienne dans K [X]. Méthode des divisions successives, synonyme de algorithme d'Euclide. Division militaire territoriale (D.M.T.), circonscription territoriale militaire correspondant à une région économique. Général de division (aérienne), deuxième grade de la hiérarchie des officiers généraux dans les armées de terre et de l'air. Scrutin par division, scrutin dans lequel l'assemblée est appelée à voter par votes distincts les différentes parties d'un ordre du jour, d'un amendement, etc. ● division (synonymes) nom féminin (latin divisio, -onis) Action de séparer, de diviser en parties distinctes ; état qui...
Synonymes :
- découpage
- démembrement
- dépeçage
Trait qui divise
Synonymes :
Partie obtenue quand un tout est divisé
Synonymes :
- élément
- tronçon
Dissension, désunion, due à la séparation des intérêts ou des...
Synonymes :
- désaccord
Biologie. Division cellulaire
Synonymes :
Marine. Division navale d'assaut
Synonymes :
Mathématiques. Méthode des divisions successives
Synonymes :
Synonymes :
- Imprimerie. coupure

division
n. f.
d1./d Action de diviser; état d'une chose divisée. Division d'un état en régions. La division d'un livre en chapitres.
d2./d MATH Opération (notée:) consistant à partager un nombre (le dividende) en un certain nombre (le diviseur) de parties égales, dont chacune est le quotient.
d3./d GEOM Division harmonique .
d4./d Chaque partie d'un tout divisé. Les divisions d'un territoire peuvent être géographiques, administratives, politiques.
d5./d ECON, POLIT Division du travail: organisation de la production par répartition du travail en tâches spécialisées.
d6./d MILIT Unité importante regroupant des troupes de différentes armes et des services, placée sous les ordres d'un général. Une division aéroportée, blindée.
d7./d BIOL Division cellulaire: V. mitose et méiose.
d8./d Réunion de plusieurs bureaux sous la direction d'un chef. La division du personnel.
d9./d DR Partage. Division d'un héritage.
Bénéfice de division, permettant à la caution non engagée solidairement d'exiger du créancier qu'il divise ses poursuites entre chaque caution solvable.
d10./d Fig. Désunion, discorde, opposition. Semer la division dans les esprits.

⇒DIVISION, subst. fém.
I.— Action de diviser, fait de se diviser; résultat de cette action (fait d'être divisé).
A.— Séparation en deux ou plusieurs parties.
1. Division d' (une chose) par (une autre). C'est la division des flots par l'étrave qui a peu à peu sculpté la carène (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 740).
ARITHM. ,,Opération (...) consistant, étant donnés deux nombres a (le dividende) et b (le diviseur) à trouver un nombre c (le quotient), tel que le produit bc soit égal à a`` (UV.-CHAPMAN 1956). Analyse éblouissante de la puissance des grandeurs et de la vie des nombres, addition, soustraction, multiplication, division (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 80).
2. [Dans le domaine admin., pol., écon.] Division des propriétés. La civilisation agraire où la géométrie est née de la division du sol (HUYGHE, Dialogue avec visible, 1955, p. 171) :
1. La nouvelle division territoriale et la réorganisation administrative ayant été adoptées de novembre à février, les conseils et les directoires de département et de district entrèrent en fonction au début de l'été.
LEFEBVRE, La Révolution fr., 1963, p. 157.
Division des pouvoirs. Séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire :
2. Notre révolution a proclamé le principe de la division des pouvoirs : elle a défendu que l'administration et la justice fussent confondus dans les mêmes mains, et les a séparées d'une manière absolue.
VIVIEN, Ét. admin., 1859, p. 205.
ÉCON. Division du travail. ,,Méthode de production qui consiste à diviser le travail complet en travaux partiels, qui sont eux-mêmes confiés à des exécutants spécialisés`` (SUAVET 1963). La division du travail est donc la première phase de l'évolution économique aussi bien que du progrès intellectuel (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 107). Division du travail et propriété privée, disait-il [Marx], sont des expressions identiques (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 266) :
3. La division du travail est une source d'efficience telle qu'à l'intérieur d'une entreprise on divise les tâches autant que l'on peut, c'est-à-dire que chaque exécutant n'est chargé que d'un petit nombre d'entre elles, peut-être même d'une seule.
WILBOIS, Comment fonctionne une entr., 1941, p. 32.
4. Pour lutter contre la congestion (...), il fallait réaliser une nouvelle division du travail entre la capitale et le territoire. Cette nouvelle division du travail a été l'objet du second élément de réforme administrative : la multiplication des mesures de décentralisation et de déconcentration.
BELORGEY, Le Gouvernement et l'admin. de la France, 1967, p. 261.
Rem. On note un syntagme synon. Le développement de la division des tâches a exigé une division et donc une spécialisation des machines (Traité sociol., 1967, p. 444).
♦ [Avec un adj. qui s'accorde en gén. avec travail] La division du travail social, familial. Bien loin de n'être qu'un phénomène accessoire et secondaire, cette division du travail familial domine au contraire tout le développement de la famille (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 92).
Division du travail technique, administrative :
5. Si la division du travail technique assure un meilleur rendement en ne confiant à chaque homme qu'une besogne à laquelle il est adapté, la division du travail administrative permet une efficience plus grande encore.
WILBOIS, Comment fonctionne une entr., 1941 p. 42.
3. Fait de se diviser, de se séparer en plusieurs parties (cf. diviser A 1c).
a) RHÉT. Chacune des parties qu'un orateur, un auteur distingue dans un discours, un ouvrage, etc. La division d'un ouvrage en trois livres.
b) BIOL. Division cellulaire. Mode de reproduction des cellules, ,,scission d'une cellule en deux nouvelles cellules`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Division directe, indirecte. Le pouvoir freinateur de la pervenche sur la division cellulaire (d'apr. R. SCHWARTZ, Nouv. remèdes mal. act., 1965, p. 184). La division cellulaire peut s'effectuer selon deux modalités suivant qu'il y a ou non individualisation des chromosomes (HUSSON, GRAF, Manuel biol. gén., 1965, p. 91) :
6. Ce processus de division ou de bipartition se poursuit dans certains tissus de l'organisme adulte, partout où subsistent des besoins de renouvellement; mais il est surtout actif au cours de la formation de l'être, puisque (...) c'est par le seul jeu de la division cellulaire qu'un nouvel individu se constitue aux dépens de la cellule primordiale, ou œuf.
J. ROSTAND, La Vie et ses problèmes, 1939, p. 18.
Division équationnelle. ,,Toute division cellulaire qui conduit à la formation de deux cellules filles ayant le même nombre de chromosomes que la cellule mère`` (Méd. Biol. t. 1 1970). La division équationnelle (...) forme à partir des cellules précédentes quatre cellules qui possèdent N chromosomes simples (HUSSON, GRAF, Manuel biol. gén., 1965p. 100).
4. État de ce qui est divisé en plusieurs parties.
a) GÉOL. Division du sol, division de sol. ,,Groupement de séries de sol basé sur le profil ainsi que sur la composition minéralogique et chimique`` (PLAIS.-CAILL. 1958).
b) PEINT. [Correspond à divisionnisme] L'impressionnisme avait fait bon marché de la ligne, il était naturel de la réhabiliter; après une école de la couleur, il était à parier que ce serait le tour d'une école du dessin; après la division du ton, une affirmation de la forme : c'était dans l'ordre (GILLET, Art fr., 1938, p. 169).
5. Marque qui divise. Il va sans dire que les divisions du baromètre moral d'Hoffmann étaient fixées suivant leur ordre de génération, comme dans les baromètres ordinaires (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 325).
IMPR. Petit tiret utilisé pour signaler la coupure d'un mot (d'apr. Typogr. 1971); trait d'union.
B.— 1. Au fig. Action d'établir, par la pensée, des parties distinctes dans un ensemble (dans une intention de classification, didactique, logique, scientifique). Distinction, énumération des espèces d'un genre. Division tripartite, quadripartite :
7. Sherrington a établi une grande division tripartite dans les sensations, dont les unes renseignent sur les objets extérieurs (...) d'autres sur les actions qui se peuvent exercer à la surface intérieure de l'organisme, (...) les dernières enfin sur l'état des tissus profonds, ...
PIÉRON, La Sensation, guide de vie, 1945, p. 39.
Division de... en... Cette psychologie (...) refuse tout dualisme, toute division de l'être en corps et âme, ou en corps et esprit (BÉGUIN, L'Âme romant., 1939, p. 132). On procédera par divisions successives du problème à étudier; chaque division doit comprendre deux phases (H. BERNATÉNÉ, Comment concevoir, docum., 1964, p. 29).
Division entre (qqc. et qqc.). La division courante entre petite, moyenne et grande bourgeoisie paraît bien sommaire (MAURIAC, Baîllon dén., 1945, p. 413).
2. Dans le domaine écon., pol. Divisions naturelles, politiques. La superposition de divisions ethniques ou régionales aux divisions politiques (Traité sociol., 1968, p. 34).
Division du monde en (deux) blocs. À l'heure qu'il est, la division du monde en deux blocs est un fait (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 467) :
8. Nous formons le dessein, de croissances péniblement harmonisées, et il est frappant que la division même du monde en blocs démontre que ces croissances ne sont pas économiques, tant qu'elles n'embrassent pas toute la planète.
PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 19.
3. Gén. péj. Séparation, opposition d'intérêts, de sentiments. (Quasi-)synon. désunion, discorde.
a) Au sing. L'entrain (...) l'esprit d'invention avec lesquels d'ordinaire les hommes les plus paisibles s'associent à une entreprise de division, de médisance, de malfaisance et d'anéantissement, voilà ce que je suis en train de découvrir (DUHAMEL, Maîtres, 1937, p. 136). Maistre haïssait la Grèce (...) dont il disait qu'elle avait pourri l'Europe en lui léguant son esprit de division (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 239) :
9. Je vous paie pour vous occuper de mes enfants et non pour les dresser contre leur mère. Vous avez admirablement profité des leçons de ma belle-mère, qui s'entendait bien à ce travail de division.
H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 54.
Introduire, mettre, semer la division; la division règne. Je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère (GIDE, Journal, 1889-1939, p. 97). Une fois de plus (...) l'envoyé de Vichy avait réussi à introduire la division parmi nous, et à rendre confuse une question si claire qu'elle portait en soi sa réponse (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 271). La déchristianisation ne pouvait que semer la division au sein des classes populaires (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 380).
[L'opposition de sentiments affecte une même pers.] Aucune religion (...) n'a insisté autant que le christianisme (...) sur la dualité de l'homme, sur cette division en lui-même (...) entre le ciel et l'enfer (GIDE, Journal, 1916, p. 531) :
10. Ce qu'on appelle un « être » n'est jamais simple, et s'il a seul l'unité durable, il ne la possède qu'imparfaite : elle est travaillée par sa profonde division intérieure, elle demeure mal fermée et, en certains points, attaquable du dehors.
G. BATAILLE, L'Expérience intérieure, 1943, p. 147.
b) Au plur. Qu'avions-nous à leur opposer [aux Allemands], que désordre, incompétence, incurie, divisions intestines, délabrement (GIDE, Journal, 1940, p. 43) :
11. [La démocratie] surmontera certainement les autres [obstacles], dès lors qu'un jour l'État, par ses institutions et par ses hommes, dominera les divisions et remplira son objet qui est de servir le seul intérêt commun.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 653.
II.— Partie d'un ensemble organisé.
A.— Partie d'un ensemble de choses. Divisions centésimales, décimales; les divisions d'un chapitre (dans un livre). Les divisions et dentelures des fenêtres (MICHELET, Journal, 1844, p. 552). Les divisions des manuels de littérature sont fictives (MAURIAC, Journal 3, 1940, p. 251).
B.— Partie d'un ensemble organisé de personnes groupées en vue d'une finalité spécifique.
1. ART MILIT. ,,Ensemble d'unités de différentes armes capables d'intervenir isolément dans la bataille`` (Admin. 1972); circonscription territoriale militaire qui correspond à une région économique. Division d'artillerie, de cavalerie; division de réserve; division de choc, de ligne. Le général de division placé à la tête de ce service [l'État-major de l'armée] portera le titre de chef d'État-major général de l'armée (J.O., Décret relatif à l'organisation de l'État-major de l'armée, 1890, p. 2234). Les dernières troupes de la 1re division ont quitté la ville (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 323). Rumelles avait fini par découvrir, dans les archives du ministère de la guerre, à Paris, une note, émanée du Q.G. d'une division d'infanterie (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 769). Il nous faudrait (...) huit jours, tant les liaisons sont impossibles, pour déclencher une mission de bombardement sur une division blindée trouvée par nous (SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 325).
Spéc. Groupement d'unités aériennes ou navales. Division aérienne. MAR. MILIT. ,,Formation moins importante qu'une escadre, comprenant généralement trois bâtiments, commandée soit par un chef de division, soit par un capitaine de vaisseau quand il s'agit de petits bâtiments, soit par un contre-amiral`` (LE CLÈRE 1960). Division navale.
SYNT. Division cuirassée, légère; division coloniale; le commandement d'une division.
2. ADMIN. ,,Cellule administrative intermédiaire entre la direction et le bureau (dans certaines administrations). La division, qui constituait au XIXe siècle la base d'organisation des ministères et jusqu'à une période récente celle des préfectures, a cédé sa place en tant que telle à la direction. L'appellation division ne correspond plus actuellement (en France du moins) à un critère normalisé de découpage administratif`` (Admin. 1972). Chef de division. Il vous faudra fournir un certificat de santé qui vous sera délivré, au moyen de quelques formalités, au premier étage, division des affaires en cours, bureau des attentes, section auxiliaire (CAMUS, État de siège, 1948, p. 236). Les chefs de travaux sont désignés (...) parmi les candidats inscrits sur une liste d'aptitude (...), établie par la division compétente du comité consultatif des universités (Encyclop. éduc., 1960, p. 347).
Division militaire. En juin 1956, le Conseil de la République adopta à une très large majorité une proposition de loi tendant à créer une division militaire au sein du Commissariat à l'énergie atomique (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, 116).
Division navale. En 1949, les efforts du commandant de marine Hyman Rickover (...) aboutissaient à l'importante décision de la création au sein de la Commission atomique d'une division navale (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962 p. 71).
Division nucléaire :
12. La traduction industrielle des résultats des travaux de recherche ainsi que la construction des grands ouvrages, réacteurs et usines, a amené la création de divisions nucléaires dans un très grand nombre de sociétés industrielles nationales.
GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962 p. 246.
Division géographique, territoriale. Ces vingt et une divisions géographiques du territoire que sont les circonscriptions d'action régionale ne constituent qu'une unité de base commode pour l'action administrative (Amén. terr., 1964, p. 53).
3. ENSEIGN. Ensemble d'élèves soumis à la surveillance d'un même maître d'école; chacune des sections issues d'une classe trop nombreuse pour être confiée à un seul enseignant. Les élèves des autres divisions s'échappaient pour voir à travers les vitres cette étude dont on contait tant de merveilles (FRANCE, Servien, 1882, p. 177). Comme j'étais entré à l'Institution vers quatre heures de l'après-midi et que la classe de la division des petits, dits élémentaires, étant en train, il importait de ne pas les déranger, on m'avait placé dans l'étude des moyens (VERLAINE, Œuvres complètes, t. 7, Confessions, 1895, p. 45). Personne n'ignore que vous êtes le seul [élève] de votre division à être externe libre (MONTHERL., Ville dont prince, 1951, p. 864).
4. SP. (football). Division d'honneur. Un jour, un dimanche, je rentrais de voir un match de foute, y avait le Stade Sanctimontronais contre l'Étoile-Rouge de Neuflize, en division d'honneur c'est pas rien (R. QUENEAU, Zazie, 1959, p. 70).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1119 « action de diviser » (PH. THAON, Comput, 249 ds T.-L.); 3e quart XIIIe s. spéc. arithm. devision (Comput, f° 15 ds LITTRÉ); 1283 en partic. divisions ... des biens (PH. DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, chap. 57, 1627); 1778 division du travail (A. SMITH, Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations, trad. ds MACK. t. 1, p. 181; v. aussi BRUNOT t. 9, p. 1193); 2. 1re moitié XIIe s. devision « partie d'un tout » (Psautier Oxford, 135, 13 ds T.-L.); 1690 en partic. « unité d'une armée » (FUR.); 3. 1436 « dissension » (Arch. Nord, B 1682, fol. 8 ds IGLF). Empr. au lat. class. divisio, -ionis « partage, répartition, distribution, division ». Fréq. abs. littér. :4 505. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 102, b) 3 127; XXe s. : a) 4 657, b) 10 329.
DÉR. 1. Divisionnisme, subst. masc., peint. Procédé qui consiste à juxtaposer des touches de ton pur sur la toile (cf. division I A 4) au lieu de les mélanger sur la palette. Matisse n'était encore qu'un bon peintre en 1894 (...) De 1896 à 1901 il oscille entre la vision des impressionnistes et l'abandon de l'expression réaliste. Il se livre en 1904 à quelques essais d'un divisionnisme assez peu orthodoxe (Arts et litt., 1936, p. 1808). P. anal., mus. Le debussysme eût encore comblé d'aise le maître des symbolistes par une autre raison : par sa volonté de bannir de l'art ce qu'ils appellent un continuisme d'école, par son « divisionnisme » systématique des harmonies et des timbres (BENDA, Fr. byz., 1945, p. 284). []. 1re attest. 1936 (Arts et litt., supra); de division, suff. -isme. Fréq. abs. littér. : 1. 2. Divisionniste, adj. et subst., peint. Adepte du divisionnisme. Visite sans aucun profit aux pointillistes ou divisionnistes italiens (GIDE, Journal, 1907, p. 253). La facture divisionniste des impressionnistes entra bientôt en faveur (MOREAU-VAUTHIER, Peint. 1933, p. 77). []. [1908 ds ROB. Suppl.] 1929 (Lar. 20e); de division, suff. -iste. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — DUB. Dér. 1962, p. 36 (s.v. divisionnisme). — QUEM. 2e s. t. 1 1970.

division [divizjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1119; lat. divisio, de divisum, supin de dividere. → Diviser.
A (La division de…, en…).
1 Action de diviser; état de ce qui est divisé (rare en emploi concret). || La division d'une chose par une autre, d'une chose en plusieurs éléments. || Résulter d'une division. Subdivision; et les éléments dis-; schizo-; -tome, -tomie.
a (Concret). || Division en deux parties ( Bipartition), en trois parties ( Tripartition). || Division d'un corps en petites parties. Atomisation, coupure, déchirement, dispersion, fission, fractionnement, fragmentation, morcellement, scission, section, sectionnement, segmentation, séparation. || Division en parts. Partage; distribution. || Division d'un domaine, d'une propriété, d'une terre. Démembrement, lotissement, morcellement.
1 Le mal de cette division excessive des propriétés s'étend autour de cent villes de France, et la dévorera quelque jour tout entière.
Balzac, le Curé de village, Pl., t. VIII, p. 713.
La division d'une pièce par cloisonnement. Subdivision. || Division d'une boîte en cases, casiers, compartiments. || Division chirurgicale ou pathologique de parties naturellement réunies. Diérèse, solution (de continuité). || Division congénitale du palais (→ Bec-de-lièvre, cit.).Division d'un territoire en circonscriptions, en secteurs… Peint. || Division du ton ( Divisionnisme). || Division de la circonférence en degrés. Graduation. || La division du kilogramme en grammes. || Division centésimale. Échelle.Le calendrier, système de division du temps.Division (de qqch.) entre plusieurs personnes, groupes.
Math. Opération ayant pour but, connaissant le produit de deux facteurs ( Dividende) et l'un deux ( Diviseur), de trouver le facteur inconnu ( Quotient). || Si l'opération est possible, la division se fait exactement, sinon il y a un reste. || Division d'un nombre entier, d'un binôme, d'un polynôme. || Division des fractions. || Preuve de la division. || Division par deux, cinq, dix ( Déci-), cent ( Centi-), mille ( Milli-).
Géom. || Division harmonique (sur une droite).
b (Abstrait). Séparation (d'un objet de pensée) en plusieurs éléments. → Périodicité, cit. || La division d'un livre en chapitres, d'un sermon en plusieurs points.Absolt. || Division : figure de rhétorique par laquelle on indique la manière dont sera divisé le discours.Division en classes (cit. 7). Classement, classification. || Division d'une classe en catégories. Subdivision. || Division en séries. || Division de la chimie (cit. 4) en organique et inorganique.
2 La division par centuries était plutôt une division de cens et de moyens qu'une division de personnes. Tout le peuple était partagé en cent quatre-vingt-treize centuries (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XI, 14.
c Spécialt. (Dr., admin.). Délibération séparée des divers points d'une question, des divers paragraphes d'un article, etc. dans une assemblée. || Division de la question, de l'amendement. Absolt. || On a demandé la division.Division des attributions, des pouvoirs. Distinction, séparation.
Dr. || Bénéfice de division : droit qu'ont les cautions d'une même dette d'exiger que le créancier réduise sa poursuite à la mesure de leur part et portion. || Faire prononcer la division (Code civil, art. 2026).
Loc. (Procéd.). Sans division ni discussion : solidairement.
d (1778; répandu déb. XXe). Écon. || Division du travail : organisation économique consistant dans la décomposition et la répartition des tâches, de telle sorte que chacun accomplisse toujours une même tâche. || Diverses formes de la division du travail : spécialisation professionnelle des travailleurs; spécialisation des entreprises; division territoriale et internationale du travail; décomposition du travail technique ( Taylorisme). || Le développement du machinisme est allé de pair avec la division du travail. || La division du travail accroît (cit. 4) la productivité. || De la division du travail social, ouvrage de Durkheim.
3 L'essence de la division du travail est que chaque travailleur fasse constamment la même besogne (…)
J.-B. Say, Cours, 1840, t. I, p. 178, in Littré.
2 Fait de se diviser, de se séparer en plusieurs éléments. || La division d'un cours d'eau en plusieurs bras.Bot. || Division d'une tige en rameaux. Dichotomie; ramification.Biol. || Division cellulaire : phénomène par lequel une cellule donne deux cellules filles. Amitose, méiose, mitose. || Division équationnelle d'une cellule : division d'une cellule en deux cellules comportant chacune un nombre de chromosomes égal au sien. || Division réductionnelle d'une cellule : division d'une cellule en deux cellules au cours de laquelle le nombre des chromosomes est diminué de moitié.
B (Une, des divisions).
1 Trait qui divise; ce qui divise. || Pratiquer, tracer des divisions dans la pierre, le bois. || Tracer des divisions sur une règle, sur un thermomètre ( Graduation).
Typogr. Petit tiret que l'on place à la fin d'une ligne, après une partie d'un mot, pour indiquer que l'autre partie en est reportée à la ligne suivante. Tiret.rait d'union (plus cour.).
2 Partie concrètement divisée (d'un tout). Élément, fraction, fragment, morceau, part, partie, pièce, portion, section, tranche, tronçon. || Divisions d'une boîte, d'un récipient. Alvéole, case, casier, cellule, compartiment. || Divisions d'un objet formé de couches superposées. Étage.
Bot. Découpure naturelle (d'une feuille), lobe (d'un calice, d'une corolle).
3 Partie (d'un tout abstraitement divisé). || Divisions politiques, administratives d'un territoire. Circonscription; arrondissement, canton, commune, département, district, gouvernement, province, subdivision, zone; → ci-dessous, 5., les emplois spéciaux.Divisions d'une unité de mesure, d'une grandeur. || Divisions décimales, divisions centésimales : chaque degré de l'échelle décimale, centésimale. || Divisions d'un cadran, d'un instrument de mesure.Divisions d'un écrit, d'un livre… Alinéa, article, chapitre, livre, paragraphe, titre, tome, section, verset; acte, scène; chant, strophe. || Les divisions du savoir humain; de la science. Branche, discipline, spécialité. || Divisions de la société ( Caste, catégorie, clan, classe, état, groupe, ordre, tribu). || Les divisions d'une classification, d'une taxinomie en sciences naturelles ( Règne, embranchement, classe, ordre, famille, genre, espèce, variété, type).Divisions du temps. Ère, époque, instant, moment, période. || Divisions d'une période rythmique. Membre.
4 (…) le grand nombre de divisions, loin de rendre un ouvrage plus solide, en détruit l'assemblage (…)
Buffon, Disc. sur le style, t. XII, p. 327.
4 (1750; répandu XIXe). Milit. et cour. Grande unité militaire (→ Armée, cit. 11) réunissant des corps de troupes (régiments) d'armes différentes et des services. || En France, la division créée en 1770, supprimée sous l'Empire, réapparaît après la guerre de 1870. || Depuis 1943, la division d'infanterie comprend 3 régiments d'infanterie, 1 régiment de reconnaissance blindée (cavalerie), 4 groupes d'artillerie (plus 1 groupe antiaérien), des éléments du génie, du train, des transmissions, du corps médical et divers services. || Division blindée, créée en 1943 (abrév. : D. B.).Division aéroportée, comprenant des éléments parachutés. || État-major de division. Divisionnaire. || Général de division.
5 (…) on mobilisera deux cent mille hommes en France, Hitler massera quatre divisions blindées à la frontière tchèque.
Sartre, le Sursis, p. 105.
Réunion d'unités aériennes. || Division aérienne.Réunion d'unités navales. || Division navale : « Groupe de trois ou quatre bâtiments de guerre constituant une formation homogène » (Gruss). || Division de croiseurs. || Les trois divisions d'une escadre.La moitié d'une bordée. || Prendre le quart par division.
5 Admin. Réunion de plusieurs bureaux. || Chef de division.
6 (…) mon père devint (…) chef de la deuxième division administrative.
France, le Crime de Sylvestre Bonnard, Œ., t. II, p. 385.
Divisions géographiques, territoriales : circonscriptions, régions, etc. → ci-dessus, 3. (emploi général).
(Au Canada). Service intermédiaire entre la direction et la section.
Admin. Groupe d'élèves de même niveau à l'intérieur d'une même classe.Groupe d'élèves appartenant à une même tranche d'âge. || La division des grands, des petits. || Préfet de division (dans l'enseignement catholique).
6.1 Quand une division était pleine et que personne ne pouvait y entrer, son père obtenait, au nez des autres élèves, que son fils y fût admis.
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 582.
Sport (football). || Première, deuxième division, dans laquelle un club est admis pour disputer le championnat national. || Club de première division. || Tomber en deuxième (ou seconde) division.
C (1436). Séparation, opposition d'intérêts, de sentiments entre plusieurs personnes. Désaccord, divorce, mésintelligence, rupture, scission; dispute.(La division). || Il y a division, de la division entre eux (Académie). || Engendrer, mettre, semer la division dans une famille, une société. || Jeter la division parmi ses ennemis. || La division se mit entre eux.(Une, des divisions). Situation d'opposition. || Fomenter, susciter des divisions. || Entretenir, aggraver, envenimer, exciter les divisions. || Division irréductible. || Division d'opinions. Schisme (fig.). || Divisions intestines. Querelle. || Pays déchiré (cit. 25) par les divisions.
7 Je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère.
Bible (Segond), Évangile selon saint Matthieu, X, 35.
8 (…) il est trop vrai que les divisions
Ont régné trop longtemps entre nos deux maisons (…)
Voltaire, Tancrède, I, 1.
9 Loin de moi surtout la pensée de jeter des semences de division dans la France, et c'est pourquoi j'ai refusé à mon discours l'accent des passions.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. V, p. 270.
(En parlant d'une personne). || Ressentir en soi des divisions profondes.
CONTR. Groupement, rassemblement, réunion, union; indivision; continuité. — Multiplication. — Ensemble, total, tout. — Accord, union; rapprochement, réconciliation.
DÉR. Divisionnaire, divisionnisme, divisionniste.
COMP. Endivisionner. V. Indivision, subdivision.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Division I — (or D I) is the highest level of intercollegiate athletics sanctioned by the National Collegiate Athletic Association in the United States. History D I schools are the major collegiate athletic powers, with larger budgets, more elaborate… …   Wikipedia

  • Division II — (or DII) is an intermediate level division of competition in the National Collegiate Athletic Association. It offers an alternative to both the highly competitive (and highly expensive) level of intercollegiate sports offered in NCAA Division I… …   Wikipedia

  • Division — may refer to: Contents 1 Mathematics 2 Science 3 Society 4 …   Wikipedia

  • Division 3 — is the fifth level in the league system of Swedish football and comprises 144 Swedish football teams. Division 3 had status as the official third level from 1928 to 1986, but was replaced by Division 2 in 1987. It then had status as the official… …   Wikipedia

  • division — DIVISION. s. f. Séparation, partage. La division d un héritage. La division d un discours, d un sermon. La division d une somme. f♛/b] On appelle Division, en termes de Rhétorique, La distribution qu un Orateur fait de son discours en plusieurs… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Division 1 — and variants may refer to: Contents 1 Soccer 2 Other sports 3 Legal 4 See also Soccer Brisbane Premier League Di …   Wikipedia

  • división — sustantivo femenino 1. Acción o resultado de dividir o dividirse: la división de las ganancias, la división en grupos, la división de una ciudad en barrios. 2. Diversidad: En la concesión de las becas hubo división de opiniones. 3. Área: militar… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Division — Di*vi sion, n. [F. division, L. divisio, from dividere. See {Divide}.] 1. The act or process of diving anything into parts, or the state of being so divided; separation. [1913 Webster] I was overlooked in the division of the spoil. Gibbon. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • division — Division. s. f. v. Separation, partage La division d un heritage. la division d un discours, d un sermon. expliquer la division d une chose. On dit en termes de pratique. Sans division ny discussion. Division, Se prend aussi pour une des quatre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Division 4 — Format police drama Starring Gerard Kennedy Chuck Faulkner Terence Donovan Frank Taylor Ted Hamilton Patricia Smith Country of origin …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.